Le seuil de la douleur et nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

17022009

Message 

Le seuil de la douleur et nous




Le seuil de la douleur et Nous.

Le seuil de la douleur est différente chez chacun de nous suivant comment on l’a conditionné.

Je m’explique :

- Quand vous mettez par exemple votre main dans de l’eau bouillante pour faire la vaisselle, vous allez avoir directement un message qui partira de votre main et qui ira à votre cerveau pour dire que l’eau est trop chaude, et c’est là, que les neurotransmetteurs du cerveau renverrons un message à votre main lui disant de la retirer de l’eau.
Si vous n’écoutez pas ce message et que vous replonger à plusieurs reprise votre main dans l’eau, à la longue, votre cerveau acceptera cette nouvelle douleur en augmentant le seuil da la douleur pour cette acte.
Par la suite, pour cette acte vous ne souffrirez plus sauf si vous augmentez encore plus haut la température de l’eau.

- Idem si on vous pique une première fois au bout du doigt pour prendre une goutte de sang, le cerveau se mettra en alerte et retirera le doigt. Mais, si ce geste se fait chaque jour, plusieurs fois, au même rythme, votre cerveau va l’accepter, comme pour les diabétiques par exemple.

- Du coup, votre cerveau, va prendre ces douleurs comme minime, normale et interprétera qu’il vous faut une plus grande douleur pour que votre seuil de la douleur soit atteint.

Pour nos douleurs fibro, par contre, le cerveau n’a pas le temps de s’habituer à la douleur puisqu’elle voyage au gré de ses idées, et donc, notre seuil de la douleur au niveau des neurotransmetteurs est souvent atteint et pour beaucoup intolérable.

Mais, suivant que dans notre vie active, on a comme on dit « serrer les dents, mordu sur sa chique », pour pouvoir continuer ce que nous avions entrepris que cela soit dans le travail ou dans les loisirs, fait que notre niveau de la douleur sera en rapport à notre résistance.

Et c’est pour cela que, l’on nous demande souvent de chiffrer notre douleur, en dessous de 5, on ne nous donnera que des antidouleurs légers, pour que notre corps ne s’y habitue pas et que notre cerveau ne prenne pas cette douleur comme le maximum qu’il peut atteindre.

Au dessus de 5, on essayera les antalgiques (anti douleur) plus fort, mais là, c’est notre cerveau qui décidera si c’est suffisant pour qu’il n’atteigne pas le seuil du tolérable. Et, comme bien souvent les douleurs restent intolérables, on rajoute aux antidouleurs, des antidépresseurs, qui ont certaines molécules qui font augmenter le seuil de la douleur dans notre cerveau.

Notre cerveau et ses neurotransmetteurs s’habituent très vite à cette compabilité et il ne faut pas rentrer dans son jeu et augmenter les doses. C’est là, qu’il faut en parler au médecin qui nous suit pour qu’il nous change le traitement encore inconnu par notre cerveau.

LA DOULEUR ET SON NIVEAU SONT CELLES QUE NOUS DISONS, PAS CELLE QUE LES MEDECINS CROIENT QUE NOUS AVONS.

Plus nous serons claire face à celle-ci, plus nous seront entendu par le corps médical.
avatar
nickette

Nombre de messages : 620
Age : 56
Localisation : MAISSIN
Date d'inscription : 10/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://noussommesuniques.aceboard.fr/

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

Le seuil de la douleur et nous :: Commentaires

avatar

Message le Sam 21 Fév - 3:14  Lostinea

je comprend ce que tu dis mais moi sans mes anti douleur...honnêtement je ne serai plus là pour en parler........et je suis super sincère....les antalgiques ont été un grand soulagement pour moi......

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 21 Fév - 8:46  nickette

coucou

je ne pense pas avoir dit qu'il ne fallait pas prendre d'anti douleur, moi non plus si j'en prenais pas, je ne seraiis plus là non plus pour en parler

je disais que notre cerveau s'accoutume vite au anti douleur, ce qui fait que parfois, chez certainte personne, on doit changer l'anti douleur car il n'agit plus sur laa douleur, mais pour d'autre, un anti douleur peu être bon durant une longue période

moi j'ai des patchs transtec 35µg (morphine + buprophène) et pour l'instant cela me convient, malgré qu'il y a des douleurs qui ne disparaisse aps, mais qui son supportable par rapport à ce que j'avais avant donc je garde

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 21 Fév - 16:05  Lostinea

wi wi ok je suis d'accord sur l'accoutumance et tout....je disais ça parce que les antalgique genre morphiniques sont encore super tabou chez certains fibro aussi, maintenant ce que tu dis c'est vrai, malheureusement le seuil de douleur augmente.....
ça marche bien les patchs???? du coup le buprophéne c'est un anti inflammatoire, t'as pas de pb d'estomac???

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 21 Fév - 17:06  nickette

je dois dire que je suis assez contente de mes patchs, même si pour l'instant il me faudrait double dose, mais je sais que ce n'est que passager, enfin je l'espère alors j'attend de voir

mon estomac a tjr eu des problèmes d'acidité chronique et ce n'est pas les patchs qui en provoque plus, par contre, moi qui ai déjà tendance à la constipation, je ne suis pas gaté de ce coté

mais bon on ne peut pas tout avoir

mais il faut veiller à ne pas augmenter de nous même la dose des AD, on peut prendre un autre AD pendant quelques jrs, mais pas au delà, sinon, le seuil de la douleur sera à nouveau perturbé et il faudra augmenté la dose pour tout le temps

on dit souvent qu'on ne doit pas prendre à long terme un traitement, il faut faire des poses de temps en temps pour que notre corps puisse comprendre la différence avec ou sans traitement

et faire bien attention,car parfois certain médecin vous prescrive un nouveau traitement sans s'attarder sur ce que vous prenez déjà et il risque d'y avoir des contre indication

un petit conseil que je vous donne, c'est de tjr avoir une petite carte dans votre protefeuille avec le traitement que vous prenez, car cela peut vous servir, non seulement si on vous le demande à une visite et que comme moi, votre mémoire est un peu défaillante, mais aussi en cas d'accident, si vous ne pouvez pas vous exprimez, les ambulanciers regarde souvent si rien d'inscrit dans les portefeuuilles

voilà, voilou pour l'instant

Revenir en haut Aller en bas

Message   Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum